Prochaines messes

  • Hipsheim - Messe
    sam 29 janvier 2022  18h30 - 19h30

  • Nordhouse - Messe
    dim 30 janvier 2022  9h30 - 10h30

    Augustine et Charles SCHMITT

  • Limersheim - Messe
    dim 30 janvier 2022  10h40 - 11h40

    Joséphine DIEBOLT

  • Hipsheim - Messe
    mer 02 février 2022  18h00 - 19h00

    Présentation de Jésus au temple

  • Hindisheim - Messe
    jeu 03 février 2022  18h00 - 19h00

Liturgies adulte

  • 23/01/2022 – Troisième Dimanche du Temps Ordinaire C

    N’avez-vous jamais été intrigués dans certaines surfaces commerciales par ces télés qui débitent un flot de paroles alors que personne ne s’arrête pour écouter leurs messages ? Ils sont pour moi le signe extrême d’un monde qui occupe l’espace et donner l’illusion d’une présence. Parler même pour ne délivrer aucun message sérieux, c’est aussi l’objectif de toutes ces émissions qui visent à distraire le public et à capter l’attention furtive des spectateurs.

  • 16/01/2022 – Deuxième Dimanche du Temps Ordinaire C

    Il existe dans une petite ville alsacienne, un supermarché qui ne paye pas de mine, mais qui est doté d’un impressionnant rayon de vins. Dans un coin discret, il y a une grille qui garde une sorte de réduit avec les vins les plus précieux, comme un saint des saints. Avec de bons yeux, on peut lire certains des prix exceptionnels qui sont affichés. Les grands vins sont devenus des objets de collection. On se considère chanceux eux de les posséder sans même les consommer.

  • 09/01/2022 – La fête du Baptême du Christ

    En ce début d’année, il est difficile d’échapper aux vœux qui vous souhaitent bonne santé. Autrefois, on rajoutait un mot qui a un peu perdu de son aura, à savoir : prospérité. Parlons santé. Elle dépend de nombreux facteurs, du capital génétique dont nous avons hérité, de nos modes de vie, de notre qualité de vie, de notre souci de soigner notre corps pour qu’il reste en bonne forme. Tant qu’on est jeune ou que l’on se sent tel, on ne s’en préoccupe guère. Mais il arrive qu’un jour on se dise : il faudrait que je mange moins, que je boive moins d’alcool, que je fasse plus d’exercices, bref que j’aie une vie plus saine.

  • 02/01/2022 – Epiphanie du Seigneur

    Vous connaissez les marronniers du nouvel An ? Un marronnier en langage journalistique c’est un sujet incontournable : par exemple les feuilles qui tombent des arbres en automne. Fin décembre, comme l’actualité du monde est moins riche, on nous fait défiler les faits marquants de l’année écoulée. On se rend alors compte qu’on a déjà oublié bon nombre d’événements comme si ceux-ci appartenaient à un passé lointain.

  • 26/12/2021 – Dimanche de la Sainte Famille – C

    La famille type de notre société est composée des deux parents avec deux enfants, pas trop éloignés l’un de l’autre par l’autre. Quand il s’agit d’une fille et d’un garçon, les parents estiment souvent qu’ils ont été chanceux. Une famille de trois enfants fait déjà figure d’exception. Quant à celles qui en présentent quatre, cinq ou six, voire plus, elles provoquent pour le moins l’admiration ou l’étonnement. Si les enfants sont une chance, ils sont aussi regardés avec la charge de travail qu’ils occasionnent, notamment du fait de la vie professionnelle des deux parents.

  • 25/12/2021 – Solennité de Noël

    Il est étonnant de voir que de nos jours le Père Noël, qui a supplanté St Nicolas, n’est plus accompagné de son ombre, le père fouettard. Fouettard, quel nom ! Faut-il rappeler que la fessée est interdite en France depuis l’été 2019 ? Le Parlement a adopté définitivement, le mardi 2 juillet de cette année, par un vote du Sénat, une proposition votée par l’Assemblée nationale visant à interdire les « violences éducatives ordinaires ». Il s’agissait d’inscrire dans le Code civil, à l’article lu à la mairie lors des mariages, que « l’autorité parentale s’exerce sans violences physiques ou psychologiques ».

  • 19/12/2021 – 4e dimanche de l’Avent – C

    Dans certaines communes de la région, c’est un panneau en forme de cigogne ou un autre personnage qui annonce fièrement les naissances locales. Tout le monde peut prendre connaissance de l’heureux événement ! Mais le coronavirus a sans doute ralenti un taux de fécondité. En France celui-ci est tombé à 1,87 enfant par femme en âge de procréer. Cela veut dire non seulement que la population n’augmente plus mais aussi qu’elle vieillit inexorablement. Demain, il y aura moins de personnes à travailler par rapport aux inactifs (Retraités, invalides etc.) Voilà qui en rajoute aux incertitudes de notre avenir.

  • 12/12/2021 – 3e dimanche de l’Avent – C

    Ouf ! Nous avons survécu à la marée de promotions et de rabais extraordinaires liés au phénomène du black Friday, ce « vendredi noir », dernier du mois de novembre, censé être celui de toutes les folies dépensières. D’ailleurs, c’est devenu une règle sur tous les catalogues et sur tous les sites de vente en ligne : à côté de chaque article présenté, une petite étiquette indique le pourcentage de remise. Tout cela pour donner l’impression à l’acheteur qu’il passe à côté d’une affaire s’il ne saisit pas l’occasion. Ainsi c’est Noël avant l’heure.

  • 05/12/2021 – 2e dimanche de l’Avent – C

    La difficulté d’écrire une liturgie c’est qu’il manque toujours quelque chose. Parfois c’est une idée d’éditorial qui tombe à plat. Parfois, c’est l’œuvre pour méditer qui manque cruellement. Il arrive aussi que l’homélie ne soit pas assez fluide ou claire. Bref ! Il y a souvent quelque chose qui ne va pas comme dans la vie de tous les jours. Il suffit quelquefois d’un petit rien pour que les choses n’avancent plus comme on aimerait. Alors à la question : « Ça va ? », on peut toujours répondre : « Ça ira ! »

  • 28/11/2021 – 1er dimanche de l’Avent – C

    Vingt heures et demie. Coup de sonnette. Mais qui peut encore venir à cette heure-ci ? Un jeune pompier luttant contre le froid se tient à la porte avec une pile de calendriers. Je le salue en soulignant son courage qui le pousse à sortir encore à cette heure tardive ! Il me répond que c’est une bonne heure pour rencontrer les gens ! Le calendrier des pompiers est le premier à prendre place à la cuisine. Ainsi ce rituel marque le fait qu’inexorablement le temps avance. Et il est tellement rempli de surprises, d’inattendu !