Prochaines messes

  • Ichtratzheim - Messe Ste Thérèse de l’enfant Jésus
    sam 01 octobre 2022  18h30 - 19h30

  • Hindisheim - Messe 27e dimanche ordinaire Messe de rentrée / Messe des familles
    dim 02 octobre 2022  10h00 - 11h00

  • Hipsheim - Messe St. François d’Assise
    mar 04 octobre 2022  9h30 - 10h30

  • Limersheim - Messe Ste Faustine
    mer 05 octobre 2022  9h30 - 10h30

  • Hindisheim - Messe St. Bruno
    jeu 06 octobre 2022  18h30 - 19h30

Le sacrement des malades

Le sacrement des malades : un sacrement de vie, présence du Seigneur dans les moments d’épreuves que sont la maladie ou la vielliesse.

L’onction des malades, appelée extrême onction avant le concile Vatican II, est un sacrement des églises catholiques romaines par lequel celui qui souffre est confiée à la compassion du Christ.
« L’un de vous est malade : qu’il appelle les responsables de l’Eglise et que ceux- ci prient pour lui en lui donnant l’onction d’huile au nom du Seigneur » (Epître de Saint Jacques) 5, 14-15

Manifestation de la tendresse de Dieu, le sacrement de l’onction des malades est destiné à réconforter et à donner force et courage à ceux qui sont éprouvés par la maladie ou la vieillesse. Alors que la maladie apporte souffrance, inquiétude et peut entamer le gout de vivre, le sacrement rappelle la dignité de chacun, raffermit la confiance et donne la force de supporter son épreuve et l’assurance qu’il la vit en proximité avec le Christ.

Qui peut recevoir le sacrement des malades ?

Certaines étapes de la vie sont propices au sacrement des malades : l’annonce d’une maladie grave, un palier au cours d’une maladie chronique évolutive, lorsque la vieillesse semble plus pesante, dans le cas d’une grande souffrance morale et bien sûr aux portes de la mort.

Faut-il être conscient pour recevoir le sacrement des malades ?

Cela est préférable car le malade doit pouvoir le demander en toute liberté.

Où et comment recevoir le sacrement des malades ?

Elle peut se dérouler en établissement de santé ou bien à domicile ou lors d’une célébration communautaire. L’essentiel du sacrement se trouve dans l’imposition des mains suivi de l’Onction faite avec l’huile des malades bénie par l’évêque lors de la messe Chrismale.